Aude Réfugiés Solidarité : faire reculer la peur par la solidarité

Un grand moment a été réservé à la présentation par Odile de l’association Aude Réfugiés Solidarité et au témoignage d’immigrants que cette association accueille.

L’Aude à Alet (Photo MJS)

Celle-ci accompagne des migrants demandeurs d’asile adultes déplacés de la jungle de Calais dans l’Aude sous la supervision de la préfecture et hébergés par un Centre d’accueil et d’orientation (CAO), plus concrètement dans des appartements de Quillan et d’Espéraza. Elle a choisi de se concentrer plus sur un accueil amical, humain que sur un accueil juridique et administratif (elle s’appuie sur d’autres associations pour cela).

Elle fonctionne avec une dizaine de personnes actives plus un important réseau autour.

Elle met en œuvre notamment « des moments de français », un apprentissage « en vivant », à travers le cinéma, des repas, des sorties en montagne…

Puisque l’on a beaucoup parlé de peur pendant ce week-end, Odile aborde le sujet : « Nous avons senti dans la population locale un émoi, des regards aussi bien de la part de gens en difficulté sociale, que de gens bien installés, ou d’autres qui sont venus s’installer ici. »

Pour l’instant 153 personnes sont passées par le centre et l’association depuis début 2016. Beaucoup ont obtenu le droit d’asile mais en ce moment il y a de plus en plus de rejets. Dans ce cas, les migrants se retrouvent dans la clandestinité.

Odile a passé la parole à plusieurs réfugiés, de jeunes adultes, qui ont raconté leur périple depuis leur pays d’origine. Ils ont dit leurs peurs, leurs craintes et aussi ce qui leur donne de l’énergie. Certains ont raconté, sans détours, la persécution politique dans leur pays puis, au cours du voyage, les violences, les sévices dont ils ont été victimes, l’extorsion d’argent, l’esclavage, le voyage en mer… Un récit dur à entendre, qui reflète une réalité très dure.

Un court débat, ensuite, a été l’occasion de rappeler la responsabilité de la France dans les déboires économiques de nombre de pays d’Afrique, le soutien de notre gouvernement aux groupes franco-multinationaux tels que Bolloré, qui exploitent les richesses africaines sans vergogne. On peut ajouter le soutien de la France aux régimes antidémocratiques.

Bien sûr, à côté de l’action politique, qui ne peut être qu’à long terme, nous avons la possibilité de mettre en œuvre notre solidarité, immédiate celle-là.

* * * * *

Pour contacter Aude Réfugiés Solidarités : Association ARS, chez O Calvet, 24 Barry de la Paouso, 11340 Roquefeuil, Tél. 06 71 02 87 89.

Une réflexion sur “Aude Réfugiés Solidarité : faire reculer la peur par la solidarité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s